Un art qui nous vient du Japon

L’IKEBANA est un art ancestral dédié aux fleurs et à tous les végétaux. Il nait du respect envers la nature, profondément ancré dans la culture japonaise.

Pratiquant de multiples autres formes artistiques au Japon – la calligraphie, la cérémonie du thé… – ou arts martiaux – aïkido, judo… les japonais sont soumis, dès leur enfance, aux disciplines qui forgent le corps et l’âme.
Ils apprennent ainsi à faire preuve de patience et d’effort pour vaincre les difficultés, se dominer, se dépasser. Ainsi l’ikebana repose sur une manière de vivre, une philosophie.
Déjà, les samouraïs pratiquaient l’Art des fleurs « recherche de calme et de sérénité, moment de méditation purifiant l’âme ».

Yoshu Chikanobu - Ikebana


Une relation privilégiée avec la nature

L’Ikebana se traduit par « fleurs vivantes » ou « faire vivre les fleurs ».

Estampe Japonaise Originale de Chikanobu (1838 -1912)

Le mot comprend deux racines IKE qui signifie VIE et BANA (ou Hana) qui veut dire FLEUR.

L’ikebana est donc l’art de faire vivre les fleurs, dans la réalisation d’une composition recherchant une harmonie de lignes, de rythmes et de couleurs. Cette recherche s’appuie sur trois axes de construction :

l’asymétrie, le vide et la profondeur.

Mais ce qui diffère de toute composition florale classique, c’est l’Esprit qui préside à l’élaboration du bouquet.
Cet art doit constituer une relation particulière avec la nature et tout particulièrement avec les végétaux naturels.

La nature doit être respectée, et la composition doit dégager une impression de « naturel ». L’arrangement créé témoigne d’une observation attentive et de la compréhension réelle de la nature. L’ikebana varie au fil des saisons et la beauté est associée aux imperfections de la nature : ainsi, les formes tortueuses ou érodées sont particulièrement appréciées.

Les végétaux sont utilisés à chaque stade de leur développement : le bouton, les graines, la feuille morte, le lichen recouvrant une branche.

Tout cela reflète les changements de saison et le cycle de vie.


L'art de la composition

L’Ikebana est l’art de l’arrangement des végétaux selon des règles strictes, établies par les maîtres.

Ceux-ci ont été guidés par leur observation de la nature et par des principes : simplicité, expressivité des formes, asymétrie et pouvoir de suggestion incitant le spectateur à découvrir par lui-même les beautés du bouquet !

Kasamatsu - ikebana

L’utilisation d’un petit nombre de végétaux, placés de façon asymétrique, attire et captive « l’esprit »
L’IKEBANA repose sur une représentation unifiée de l’univers organisé sur trois plans : le ciel SHU, la terre KYAKU et l’homme FUKU, élément intermédiaire entre le plan spirituel où il évolue et le plan terrestre où il plonge ses racines, tout comme les végétaux.

L’apprentissage de l’IKEBANA suppose l’assimilation de règles de composition.
La parfaite connaissance de celles-ci est nécessaire à l’intégration des premiers stades et permet de déboucher progressivement dans une liberté d’inspiration.

Il faut admettre que l’étude du bouquet Japonais commence par une véritable discipline, lent mais passionnant cheminement où l’on apprend style par style une technique permettant de prendre conscience de l’harmonie des lignes principales.
Chacun peut pratiquer l’Ikebana avec plaisir, quelque soit son niveau. La conscience personnelle de la beauté des fleurs influe sur la création.

La maîtrise de cet art, comme la capacité à concevoir et élaborer de belles compositions, procurent des sensations intenses et une satisfaction immédiate.